Un 12 à 4 avec les Paper Kites

1
11

Enfin, les années 80 sont de retour ! Sur le dernier album Twelvefour des Paper Kites en tout cas, et c’est déjà très bien. Le groupe originaire de Melbourne qui a habitué ses fans à des sons folk rock, a pris des reflets vintage sur ce volet, pour notre plus grand bonheur.

Paper Kites 1

Nouvel album, nouveau concept

Pour ce disque, le chanteur du groupe, Sam Bentley, a eu l’idée de reprendre un concept utilisé dans le milieu cinématographique. Certains scénaristes en quête d’inspiration pensent en effet qu’il vaut mieux écrire entre minuit et quatre heures du matin, quand le corps devrait dormir. Les réserves psychiques tombent, l’écriture devient plus libre, moins limitée du fait de l’état de fatigue mentale.

L’expérience a sans nul doute inspiré le compositeur. Contrairement aux albums précédents, coécrits par les cinq membres, Sam Bentley a pris la main sur Twelvefour et signé la majorité des titres. Christina Lacy, guitariste (et chanteuse) des Paper Kites, explique: « Certains morceaux se sont dévoilés naturellement pendant les répétitions et les enregistrements et le choix a été fait sans problème. Dans d’autres cas, cela a pris du temps avant qu’une chanson soit appréciée. Même si elle était significative aux yeux de Sam, elle ne nous parlait pas au début. »

Paper Kites 2

Les Aussies achèvent leur tournée mondiale

S’ils ont bien entendu apprécié de créer et d’enregistrer les différents titres de cet opus, les musiciens préfèrent néanmoins la scène aux studios. « C’est difficile parfois d’être loin et nos proches nous manquent, mais il n’existe rien de mieux que d’explorer de nouvelles villes, de faire des concerts dans un autre pays où les spectateurs sont excités à l’idée de vous voir et d’écouter votre musique ! » dixit Christina Lacy.

Les Paper Kites ont profité de leur premier passage en Europe pour jouer à Paris, le 7 février dernier à la Maroquinerie. Les cinq amis ont régalé le public français de leur humour autant que de leur jeu impeccable, comme sur notre coup de cœur, Revelator Eyes (vidéo en fin d’article). Un air frais et pétillant brillamment mis en valeur par la voix et les accords de guitare caractéristiques de Sam Bentley, à consommer sans modération.

Paper Kites 3

5 QUESTIONS À CHRISTINA LACY DU GROUPE PAPER KITES

  • Les cinq mots qui décrivent le mieux le groupe

Musiciens. Jouant. Musique. Ils. Aiment 🙂

  • Quand vous regardez en arrière, quel a été le point de rupture, le moment où vous vous êtes dit «on va réussir»?

Paper Kites 4Je ne sais pas si j’ai jamais eu un moment foudroyant où je me suis dit «on va réussir». Je suppose qu’il y a des étapes significatives en tant que groupe, qui donnent le sentiment que les choses deviennent sérieuses, comme signer avec nos managers et nos maisons de disques ou faire notre première tournée dans un pays où l’on n’a jamais joué. Il y a cependant des moments où l’on se retourne sur le passé, et l’on ne peut pas croire le privilège que nous avons d’avoir fait ces shows incroyables, et les endroits où nous avons eu la chance de voyager…c’est un euphémisme de dire que nous sommes reconnaissants.

  • Lors de votre premier album, quelles étaient les différences entre rêver de sortir un album et la réalité de le faire ?

Je dirais que la différence principale est la somme de travail que vous (et d’autres) devez accomplir du début à la fin pour réaliser et sortir un disque. C’est une perspective excitante et sans aucun doute une chose satisfaisante à accomplir, mais c’est toujours un gros travail.

  • Votre meilleur (ou pire) souvenir pendant un de vos concerts?

Hmmm je n’ai presque pas de mauvais souvenirs mais si je devais en choisir un je dirais les très rares moments où en commençant à jouer un morceau, j’ai réalisé que je ne pouvais pas me souvenir des premières paroles que je devais chanter. Désormais je reste calme et ai confiance que mon cerveau va se réveiller quand j’ouvrirai la bouche, mais au début ça me rendait tellement malade quand ça arrivait.

  • Quels conseils donneriez-vous aux musiciens débutants qui rêvent d’une carrière dans l’industrie musicale ?

– Sachez qui vous êtes! Comme artistes et comme personnes… soyez prêts à apprendre et à évoluer mais n’oubliez pas qui vous êtes et ce qui est important pour vous.

– Soyez toujours polis avec vos collaborateurs! Que vous soyez des débutants ou des musiciens à succès de longue date, vous n’êtes pas plus importants que vos techniciens du son ou de la lumière, que les personnes qui vous servent une boisson de derrière le bar, ou que les gens qui vendent les tickets de votre show et qui vous permettent d’exercer le métier que vous aimez !

– Jouez de la musique pour la seule raison que vous aimez ça et qu’il n’y a rien d’autre que vous aimeriez faire… Si cela n’aboutit à rien, vous aimerez toujours la musique et si vous réussissez, ce sera seulement un bonus.

Envie d’en savoir plus sur le groupe?

Site: http://thepaperkites.com.au/

Facebook: https://www.facebook.com/thepaperkitesband

Youtube: https://www.youtube.com/user/thepaperkitesband

Crédits photos:  Photo 1 : Jackson Loria / Photos 2 à 4: EliN

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.